Retour
Tendances

Végétarien à temps partiel, pourquoi pas?


Imprimer

On ne se le cachera pas, les Canadiens mangent beaucoup de viande. Au point où elle est pratiquement devenue la vedette de nos repas. Même si la viande a bon goût, qu’elle est riche en protéines et en fer, on ne peut nier qu’elle peut avoir certains impacts négatifs sur notre santé et sur notre l’environnement. Est-ce qu’éliminer complètement la viande est un peu trop drastique pour nous? Le flexitarisme est un courant alimentaire qui s’avère être un excellent compromis!

 

Qu’est-ce que le flexitarisme?

Le flexitarisme est une alimentation principalement végétarienne (qui inclus les fromages, le lait et les oeufs) mais qui permet une consommation occasionnelle de viande (boeuf, poulet, porc, poisson). C’est un courant qui peut nous demander un petit effort au quotidien pour manger moins de viande si on est un carnivore assidu. Toutefois, les avantages de ce type d’alimentation surpassent de beaucoup ce léger inconvénient.

 

Le flexitarisme, une alimentation anti-cancer?

Il y a quelques années, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a analysé plus de 800 études à propos de notre consommation de viande rouge et les risques de cancer. Leurs conclusions ont été saisissante: manger de grandes quantités de viande rouge et de viandes transformées (charcuteries) augmente les risques de cancer colorectal. Plus encore,  l’OMS a inscrit dans la foulée les charcuteries sur la liste des produits cancérogènes.
Selon les scientifiques, on a tout à gagner à diminuer notre consommation de viande au quotidien!

 

Plus de fibres

En diminuant la viande, on augmente par le fait même les aliments d’origine végétale tels que les légumes et les substituts de la viande (soya, légumineuses). Nous augmentons également substantiellement notre apport en fibres alimentaires. Plusieurs études ont démontré que les personnes ayant des apports plus élevés en fibres alimentaires avaient moins de risque de développer des maladies cardiovasculaires, du diabète, de l’obésité et certaines maladies gastro-intestinales.

 

Plus d’antioxydants

Les antioxydants seraient également présents en plus grande quantité chez les végétariens /flexitariens et auraient un effet bénéfique sur la santé cardiovasculaire, ainsi que sur la prévention de certains types de cancers. Finalement, plusieurs études ont démontré qu’une diète de style végétarienne était associée à un poids moins élevé.

 

Plus d’argent

Un autre élément qui nous convaincra à coup sûr d’adopter un mode de vie flexitarien : la viande coûte cher! En effet, les protéines végétales coûtent généralement moins cher que la viande. Pensez aux légumineuses qui se vendent environ 1,25$ la conserve. Un rôti de bœuf coûte 2,86$ pour 100grammes, alors que la même quantité de tofu ou de légumineuses coûtent 0,44$ et 0,41$ respectivement. On peut faire beaucoup d’économies à diminuer notre consommation de viande au quotidien!

 

Bon pour l’environnement

Une autre bonne raison de choisir le flexitarisme est son impact environnemental indéniable. L’industrie de la viande est une cause majeure des changements climatiques, affectant l’air, la terre, l’eau et la biodiversité. L’élevage est responsable d’émissions de gaz à effet de serre, de la pollution de nos cours d’eau et d’une partie de la dégradation des terres. Selon une étude, on peut diminuer de 22% notre émission de gaz à effets de serre en adoptant une diète semi-végétarienne (flexitarienne) et de 29% avec une diète végétarienne, comparativement à une diète non végétarienne.

 

À nous de faire une différence, pour nous et pour notre environnement!

Découvrir notre concours

et s'inscrire à l'infolettre Patience

Merci

Vous recevrez bientôt un message
de confirmation

Changer de langue et de région