Retour
Trucs & Astuces

5 trucs pour baisser le prix de votre panier d’épicerie


Imprimer

Économiser, une question de planification!

Faire l’épicerie, ça coûte cher. Et ce n’est pas encore cette année que les consommateurs verront diminuer leur facture. Selon les spécialistes, les familles canadiennes de 2 adultes et 2 enfants devront débourser jusqu’à 420$ de plus pour leurs denrées alimentaires, soit de 3 à 5 % de plus que l’an dernier. Mais pas de panique! Voici 5 trucs pour nous aider à contrer cette hausse!

 

1. Faire l’inventaire

Avant même de mettre les pieds à l’épicerie, on fait l’inventaire de ce qu’il y a dans notre frigo et notre congélo. On cuisine rapidement les aliments périssables sur le point d’être gaspillés et on mange les restants. Une fois le frigo bien rangé, il sera plus facile de faire notre liste et de préparer les repas de la semaine, sans compter qu’on sauve de l’argent en réduisant le gaspillage alimentaire. Pour savoir par où commencer, on s’inspire de nos 10 trucs futés pour organiser son frigo et son congélo : 

 

2. Planifier les menus de la semaine

On planifie un menu pour la semaine à venir. On n’est pas obligé de le suivre à la lettre, mais ce menu sera une excellente base pour rédiger notre liste d’achat. On rédige également une liste d’ingrédients de base, qui devrait toujours se trouver dans notre garde-manger et notre congélateur en cas d’urgence.

Par exemple, une conserve de haricots blancs, du riz cuit, du saumon en conserve, des légumes congelés avec quelques canneberges séchées, épices, huile et vinaigre permet d’improviser une salade nutritive vite faite, bien faite, et ce, en moins de 10 minutes. On n’aura pas besoin d’appeler le resto chinois du coin si nos armoires sont toujours bien garnies. Et on sauve encore là quelques dollars!

P.-S. Comme on pense à tout, vous pouvez télécharger nos listes de planification juste ici:  

www.patiencefruitco.com/app/uploads/2016/09/patience_liste_epicerie.pdf

 

3. Rédiger une liste d’achat

Une fois le menu de la semaine bien planifié, on dresse une liste des produits dont on aura besoin pour préparer les repas et les collations. En ne faisant qu’une seule visite à l’épicerie, il est possible de faire baisser notre facture d’environ 35% comparativement à des achats au fur et à mesure. Et on sauve du temps!

On préférera les produits locaux, de saison et les produits frais, qui sont moins coûteux que les produits hautement transformés et emballés individuellement.

 

4. Essayer le couponing

Sans se lancer dans une course aux coupons extrême, on prend le temps d’éplucher les circulaires, les applications qui se spécialisent dans les rabais et les sites web de nos marques préférées. C’est un truc très efficace pour épargner quelques dollars chaque semaine. Une fois à l’épicerie, on porte attention aux coupons additionnels qui se trouvent sur place. Si on opte pour faire toute notre épicerie au même endroit, on profite des programmes de fidélisation et on s’informe de la politique de prix en vigueur. Certaines bannières n’hésitent pas à égaliser les prix de leurs concurrents.


5. Comparer les prix

 

On hésite entre la boîte de céréales à 3,49 $ et celle à 4,99 $? Il est bon de prendre l’habitude de vérifier le coût unitaire du produit (prix / 100 g), qui est indiqué en petits caractères sur les étiquettes fixées aux étagères. Il se peut que le produit le plus profitable soit … le plus cher des deux!

 

Puisqu’on n’a pas le choix de se nourrir, vaut mieux bien le faire, s’organiser et privilégier les repas faits maison, qui coûtent moins cher et sont plus nourrissants. Tous à nos listes!

 

Référence:

www.dal.ca/content/dam/dalhousie/pdf/management/News/News%20&%20Events/21135-Food-Price-Report-FRE-2017-Final.pdf

 

Découvrir notre concours

et s'inscrire à l'infolettre Patience

Merci

Vous recevrez bientôt un message
de confirmation

Changer de langue et de région