Retour
Patience

Le « Slow Living »: un mouvement pour enfin prendre son temps


Imprimer

Quelle est la dernière fois où vous avez complètement décroché d’internet? Ou la dernière fois où vous vous êtes simplement assis sur le bord d’une fenêtre pour relaxer et écouter le vent souffler? Si vous ne savez quoi répondre, c’est peut-être le temps … de prendre votre temps. Pour enfin reconnecter avec sa propre vie, le Slow Living est LE mouvement à adopter.

 

Vivre à 100 milles à l’heure

La société actuelle nous dicte que rapidité et performance riment avec la réussite. Nous sommes en quelque sorte conditionnés à utiliser chaque seconde de notre journée, sans quoi la culpabilité s’empare de nous. Et malgré cette impression d’avoir bien su gérer notre calendrier, le temps semble encore nous glisser entre les doigts. On sent le stress nous monter à la gorge, les migraines nous marteler la tête et l’anxiété se pointer le bout du nez. Bienvenue dans le monde du Fast Living!

 

Ralentir dans toutes les sphères

En réaction à ce mode de vie en constante accélération, le Slow living fait son apparition en Italie dans les années 1980. On veut mettre un terme cette course folle contre l’horloge et enfin choisir de prendre le temps. Ce mouvement de contre-culture se fait d’abord connaitre au travers du Slow Food, qui invite ses partisans à cuisiner eux-mêmes leurs repas avec des aliments non transformés, au lieu d’ingurgiter en vitesse un burger au volant de leurs voitures. Puis, la philosophie Slow prend son envol et fait figure sous une panoplie de sphères : voyage, travail, argent, etc.

Et dans notre vie quotidienne, ça veut dire quoi?

 

Réévaluer ses priorités

On doit apprendre à dire non. On évite de surcharger son horaire d’activités qui nous plaisent le moins, pour avoir plus de temps pour celles qui nous allument le plus.  Alors on troque le magasinage en ligne pour lire le roman qui traîne depuis un mois sur la commode!

 

Se déconnecter

À toute heure du jour, nous sommes stimulés par la technologie : télévision, ordinateur, tablette, cellulaire. On se plaint qu’on manque de temps malgré les heures que nous passons sur les réseaux sociaux. Que diriez-vous de débrancher le Wifi de la maison, de mettre les appareils électroniques à OFF et de laisser tomber la télé le temps d’une soirée?

 

Intégrer les loisirs slow

Maintenant que nous avons éliminé les activités qui nous enchantaient moins et que le téléphone a été rangé dans un tiroir, on opte pour des loisirs slow : yoga, méditation, dessin, lecture. On fait ce qui nous plait, sans aucune pression de performance.

 

S’arrêter un instant

Et si on prenait 5 minutes pour ne rien faire? Prendre un moment sur la galerie pour ressentir les chauds rayons du soleil sur notre peau. Écouter les sons qui nous entourent ou bien sa propre respiration à mesure que notre corps se détend. Même au bureau, fermer les yeux quelques minutes. Sans culpabilité. A-t-on oublié ce que c’est de simplement «être»?

 

Alors maintenant, fermez simplement les yeux et respirez…

 

Découvrir notre concours

et s'inscrire à l'infolettre Patience

Merci

Vous recevrez bientôt un message
de confirmation

Changer de langue et de région