Retour
Trucs & Astuces

Cuisine camping – astuces pour bien manger en plein air


Imprimer

Vous aussi, vous aimez quand votre salle à manger est à ciel ouvert et bordée d’arbres? C’est toujours bon, ce qu’on y mange!

Avec mon chapeau de campeuse et de nutritionniste, je vous partage mes astuces pour bien manger en camping.

 

Préparer la bouffe pour le camping, c’est :

  • optimiser l’espace dans la glacière et la voiture (c’est fou comme elle se remplit, n’est-ce pas?!);
  • choisir des aliments qui vont bien se conserver;
  • planifier pour cuisiner avec un minimum d’ingrédients et d’équipement.

 

Planifier les repas pour le camping, c’est…

L’étape la plus importante pour bien manger et surtout s’alléger la tâche une fois sur place.

Je planifie mes repas en m’assurant de rassembler tous les ingrédients y compris l’huile pour la cuisson, les épices, les condiments, le sirop d’érable, etc. Je prépare des petits pots pour ne pas transporter inutilement des gros contenants.

Je suis vraiment satisfaite quand je réussis à cuisiner quelques plats en avance. Mes préférés: sauce à spaghetti, chili et soupe aux lentilles. Je les congèle et les mets gelés dans la glacière. Ils restent bien froids quelques jours et permettent d’utiliser moins de glace, ce qui laisse plus de place à la nourriture.

Cuisiner d’avance permet de cuisiner des plats qui seraient trop longs ou fastidieux à préparer en camping. Ça évite aussi d’apporter une foule d’ingrédients séparément. Et surtout, ça fait moins de vaisselle à laver!

Si vous faites des conserves maison, c’est aussi une excellente option.

 

Un repas équilibré en camping, c’est…

Comme un repas équilibré à la maison! Les bonnes habitudes alimentaires ne prennent pas de vacances. Mais ce n’est pas un problème, quand bien manger est bon au goût. Et c’est bien sûr compatible avec les guimauves sur le feu!

À chaque repas (ou presque), je fais en sorte d’inclure trois catégories d’aliments:

  • un légume ou un fruit (ou plus qu’un)
  • une sorte de céréale ou de grain
  • une viande, un poisson, du tofu, des légumineuses ou un autre « aliment protéiné ».

Vous reconnaissez peut-être là l’assiette présentée dans le Guide alimentaire canadien, et vous avez parfaitement raison.

 

Pour chaque catégorie d’aliments, voici mes trucs pour réduire l’espace nécessaire dans la glacière, pour faciliter la cuisine en camping et pour réduire le gaspillage.

Légumes

Mes choix d’aliments

  • Des légumes frais et variés du Québec.
  • Quelques légumes en conserve, comme du maïs, des tomates, de la sauce tomate et des champignons.

Mes astuces

  • Laver et couper des légumes d’avance, et les mettre dans des sacs écolo (ou des ziploc) dans la glacière. On a ainsi des crudités et des légumes prêts à cuire ou ajouter aux salades, sautés, soupes, etc.

 

Fruits

Mes choix d’aliments

  • Pommes, raisins et autres fruits frais peu fragiles. Il faut vraiment bien protéger les poires, pêches et les bananes si on veut qu’elles soient encore appétissantes au camping.
  • Fruits séchés
  • Compotes

Mes astuces

  • Trouver un endroit où faire de l’auto-cueillette pour avoir une grosse dose de fruits frais du Québec!
  • Couper des fruits d’avance et les apporter dans un contenant de plastique (ex: melon, ananas, mangue).

 

Aliments protéinés

Mes choix d’aliments

  • Boîte de légumineuses, de thon, de saumon, de sardines.
  • Des œufs (ordinaires) ou des oeufs liquides.
  • Des noix et des graines… que je garde hors de portée des écureuils!
  • Fromage
  • Lait en poudre pour faire le gruau et le chocolat chaud

Mes astuces

  • Ranger les oeufs dans un boîtier en plastique spécialement conçu pour le camping. Finis, les oeufs cassés accidentellement.
  • Trancher la viande ou le tofu, les faire mariner si désiré, puis les congeler jusqu’au moment de partir.
  • Râper le fromage à la maison s’il doit être utilisé ainsi.

 

Céréales et grains

Mes choix d’aliments

  • Pains plats (Naan, pita, tortillas), parce que le pain tranché a des chances de se faire aplatir de toute façon!
  • Couscous
  • Quinoa
  • Pâtes alimentaires
  • Flocons d’avoine (pour le traditionnel gruau)

Mes astuces

  • Privilégier les options qui cuisent rapidement, pour économiser du temps et du gaz (couscous, pâtes rapides à cuire, riz brun instantané, flocons d’avoine à cuisson rapide, etc.)

 

Collations

Mes choix d’aliments

  • Mélange de fruits séchés et de noix
  • Barres tendres et biscuits (maison, encore mieux)
  • Yogourt à boire fait maison (yogourt nature + fruits + sirop d’érable)

Astuces

  • Préparer les barres et les biscuits quelques jours ou même semaines d’avance et les congeler jusqu’au départ. Ça fait ça de moins à faire à la dernière minute.

 

Réduire le gaspillage alimentaire en camping, c’est…

  • Utiliser les aliments les plus périssables en premier (viande, poisson et certains légumes, par exemple).
  • Préparer des touski quand la fin du séjour approche. Par exemple: omelette, sandwich, salade, sauté avec les légumes, la viande et le fromage qui restent.
  • Imaginer des repas entièrement faits (ou presque) avec des aliments non périssables lorsque la glacière est presque vide. Par exemple, à quelques assaisonnements près:

                        Couscous + haricots noirs + maïs en boîte

                        Pâtes + sauce tomate + boîte de thon

 

Il resterait encore beaucoup à dire sur la vaisselle, l’équipement, les précautions d’hygiène, et plus encore. Je me verrais bien assise près d’un feu pour en jaser! Au lieu de cela, je vous suggère un livre qui fait bien le tour de la question, en plus d’offrir près de 50 recettes:

Cuisine camping plein air, d’Alexandra Leduc, aux Éditions Modus Vivendi (2019)

Bon été!

Merci à notre collaboratrice

Stéphanie Côté

Diplômée en nutrition et nutrition sportive, Stéphanie Côté collabore avec les médias depuis plus de 15 ans. Son but? Convaincre les gens que bien manger, c’est bon et pas si compliqué!

Visiter son site

Découvrir notre concours

et s'inscrire à l'infolettre Patience

Merci

Vous recevrez bientôt un message
de confirmation

Changer de langue et de région